Back to Blogue et nouvelles

Les qualités professionnelles qu’on apprend aux scouts

Chez les scouts, oui on fait des noeuds. Ça fait partie de notre méthodologie et de l’apprentissage général. Mais savez-vous ce qu’on apprend aussi? Des compétences essentielles qui nous donnent une longueur d’avance sur le marché de l’emploi.

Et là, je ne parle pas d’utiliser un GPS, cuisiner sous la pluie ou mesurer la profondeur d’un lac avec une corde. Non! Je parle de leadership, d’empathie, d’éthique de travail et de persévérance. Des aptitudes recherchées par les employeurs.

Décrocher son premier emploi d’été

Nos éclaireurs et nos pionniers sont souvent en âge pour trouver leur tout premier travail (autre que de nettoyer la litière du chat). La question qui revient souvent: Comment je fais pour me différencier des autres?

Les jeunes croient à tort qu’ils n’ont pas encore d’expérience, mais c’est totalement faux. La majorité d’entre eux ont déjà été chef de patrouille, responsable des communications, responsables du matériel, second de patrouille et j’en passe. Ils/elles ont vécu des expériences de camp extraordinaires qui ont demandé de la patience, de l’écoute et de la débrouillardise.

Ces jeunes-là ont tous les outils disponibles pour trouver ce premier emploi.

L’apprentissage chez les pionniers

En passant par les pionniers, on apprend à gérer une mini entreprise autofinancée. On y apprend le VCPREF qui est basically de la gestion de projet. On travaille en sous-comité pour réaliser des grandes tâches.

Certains postes vont même au-delà de nos frontières. Un travail colossal qui mérite une bonne main d’applaudissement. Et ils le font en amassant leur argent par le biais d’activités auprès de la communauté.

Lorsque le projet n’arrive pas à bon port, c’est un apprentissage et non un échec. Parce que les pionniers ne laissent pas tomber leur entreprise et leur poste, non. Ils vont de l’avant avec un autre projet plus réaliste et donnent le même effort.

Qu’en est-il de la recherche d’emploi chez les plus vieux?

J’ai 25 ans à l’écriture de ces lignes et ce que j’ai appris aux scouts est encore d’actualité. Voici la description qu’on retrouve pas mal partout dans les offres d’emplois:

  • Expérience et habileté en gestion d’équipe;
  • Faire preuve de créativité et d’innovation;
  • Aptitudes pour la gestion de projet et le travail d’équipe;
  • Être débrouillard et autonome;
  • Démontrer de fortes aptitudes pour les relations interpersonnelles;
  • Habileté à travailler dans un environnement dynamique en évolution rapide;
  • Connaissance de la suite Office (haha ben oui);
  • Et bien plus encore

Vous savez quoi? On fait tout ça chez les scouts!

L’apprentissage en animation et en gestion

Plus vieux, on arrête jamais d’apprendre non plus. L’animation et la gestion permettent d’acquérir des compétences que plusieurs cadres et chefs d’entreprises devraient avoir…et même certains politiciens.

L’animation chez les scouts

Être animateur, c’est faire la gestion de 10 à 25 jeunes qui en demande beaucoup. C’est là qu’on apprend à être diplomate et à veiller à ce que chacun ait sa part équitablement. C’est aussi planifier une année complète de façon stratégique afin de préparer ses jeunes à progresser.

L’animateur doit être créatif, sortir des sentiers battus et faire preuve d’une excellente débrouillardise lorsque les lits de camp se cassent en pleine nuit ou qu’un castor a cassé ses lunettes.

La gestion chez les scouts

Pour le gestionnaire, c’est travailler dans un environnement dynamique et en évolution rapide. Le scoutisme est un mouvement, il doit avancer aussi vite que le monde avance. Il doit s’adapter aux réalités d’aujourd’hui avec ses avantages et ses défauts.

C’est ce que nos gestionnaires doivent faire, et ce, avec un budget minime, beaucoup de volonté et du temps. Lorsqu’on travaille avec de maigres moyens, il faut être créatif. Trouver des solutions géniales pour son groupe ou son district qui ne coûtent presque rien!

C’est aussi leur capacité à travailler en équipe et avec plusieurs paliers de l’organisation qui font d’eux d’excellents employés uniques.

Lors de votre prochaine entrevue, mentionnez que vous êtes scout

Ça serait dommage de ne pas le dire. Souvent, on veut montrer nos compétences liées à l’emploi uniquement. Cependant, l’employeur veut aussi savoir quel genre de personne vous êtes. Et si vous tombez sur un patron qui a fait du scoutisme plus jeune, vous aurez peut-être un avantage. 🙂

Les bonnes entreprises ne recherchent pas des employés, mais des leaders. Et il n’y a pas une meilleure place que chez les scouts pour en devenir un!

Loup.

Share this post

Back to Blogue et nouvelles
Malcare WordPress Security